Aisne

Le château de la Ferté-Milon

Le château de la Ferté-Milon a été la propriété des comtes d’Amiens avant d’être celle de Charles de Valois, frère du roi Philippe le Bel. En 1393, pendant la Guerre de Cent ans, il devient la propriété du Duc Louis d’Orléans qui doit alors défendre son duché face à son cousin Jean Sans Peur, Duc de Bourgogne, qui se pensait héritier légitime du trône de France et qui s’était donc allié aux anglais. 

Afin de défendre ses terres et de surveiller la ville de Senlis qui appartenait à son frère le Roi de France, Louis d’Orléans fait construire le château de Pierrefonds au nord et le château de la Ferté-Milon au sud. Cependant, Louis d’Orléans est assassiné en 1407 et la construction du château est arrêtée.

Au XVIè siècle, pendant les Guerres de religion, la ville se place sous la protection d’Antoine de Saint-Chamand qui est membre du parti politique de la Ligue fondé par le Duc de Guise. Ce parti est constitué de catholiques hostiles au nouveau Roi de France, Henri IV qui est d’origine protestante. En 1594, après un premier échec, le Duc d’Epernon rejoint par le Roi, assiège la ville. Après négociation, Henri IV obtient la réddition et ordonne le démantèlement du château.

Aujourd’hui il ne reste que sa façade, longue de 102m et haute de 28m. L’épaisseur de ses murs montre le caractère défensif de l’édifice. La porte d’entrée en arc brisé est surmontée d’un relief du Couronnement de la Vierge, encore visible aujourd’hui. Au Moyen-âge, un pont-levis ainsi qu’une herse encadraient cette immense porte.

Cependant, le château était doté de grandes fenêtres, d’une statuaire impressionnante et de magnifiques cheminées. En effet, ce château était tout de même la demeure du Duc d’Orléans et on peut y voir les premiers éléments des châteaux Renaissance, sans doute l’influence de la femme de Louis d’Orléans qui était italienne …

Des fouilles ont été menées par la DRAC en 2018 mais les résultats n’ont pas encore été dévoilés.

Alexandra

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *