Aisne

La cathédrale de Soissons

La cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais de Soissons a été construite au XIIè et XIIIè siècles, précisément pendant la transition entre le style roman et le style gothique. Le chantier débuta par le bras sud du transept qui fait donc partie des prémices de l’art gothique. Tandis que le chœur et la nef sont de style gothique classique.

La façade a été fortement marquée par l’histoire, on peut encore y voir aujourd’hui d’importants impacts à plusieurs endroits. La nef est haute de plus de 30m de haut. A l’intérieur du chœur âgé de plus de 800 ans, les jeux de lumières des vitraux avec le soleil sont somptueux !

A la fin du XIIIè siècle, la cathédrale est presque terminée, il ne reste à construire que les tours. La tour sud est terminée juste avant la Guerre de Cents Ans mais la tour nord ne sera donc jamais achevée. La cathédrale sera consacrée en 1479 et dotée d’un mobilier très important qui sera malheureusement pillée par les protestants en 1567.

Suite à un ouragan en 1710, la flèche de la cathédrale s’effondre. De nouveaux travaux seront entamés à partir de 1767. Mais la Révolution française arrive en 1789 et la cathédrale sera à nouveau pillée avant d’être transformée en magasin à fourrages puis en Temple de la Raison et enfin en magasin à poudre ! Ce dernier explosera en 1815 en détruisant une partie des vitraux.

Au XIXè siècle, des guetteurs étaient postés en haut du clocher de la cathédrale afin de surveiller la ville et veiller à sa tranquillité. Ils y cultivaient également des haricots qu’ils distribuaient aux touristes. C’est de là que viendrait le fameux « haricot de Soissons » !

La cathédrale est classée Monument historique en 1840 et heureusement ! La  Première Guerre Mondiale détruira encore un peu plus la cathédrale de Soissons qui sera prise pour cible. En effet, trois travées de la nef seront totalement détruites, les cinq autres seront très endommagées, les voûtes vont donc s’effondrer et les arcs boutants se briser. La tour et une partie de la nef seront reconstruits dans l’esprit de la cathédrale médiévale par l’architecte des Monuments historiques. Les travaux finirent en 1937, juste avant la Seconde Guerre Mondiale.

Mais la cathédrale n’en a pas encore finit de ses malheurs ! En janvier 2017, la tempête Egon éventre la cathédrale, détruisant la rose de sa façade. L’orgue fût également endommagé, il est pour l’instant hors d’usage.

Alexandra

L’office de tourisme de Soissons organise chaque année des visites guidées ainsi que des montées dans la tour de la cathédrale pour avoir une vue panoramique sur la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *